Dans bon nombre de mes contenus, je parle de « stratégies » ou de « choix stratégiques ». Alors même si je pense concrètement que vous êtes à même de définir le mot « stratégie », je souhaite apporter quelques précisions quant à son application concernant votre entreprise. Comme j’ai pu vous l’indiquer dans l’article « écrire pour faire avancer son business » ou encore « le business plan : quésako »,  en posant noir sur blanc les fondements de votre projet vous allez (consciemment ou pas) effectuer des choix. Chacun d’entre eux font partie d’une stratégie que vous allez mettre en place. Et oui, même inconsciemment, simplement en définissant votre projet, vous élaborer déjà une de vos stratégies 😉. 

 

J’ai régulièrement l’occasion d’échanger avec des entrepreneur(e)s qui m’expliquent qu’ils n’ont pas besoin de business plan puisqu’ils ne sont pas en reconversion. Ils proposent en effet des prestations équivalentes à celles de leur précédent emploi. La seule différence majeure, selon eux, est leur statut : ils sont dorénavant à leur compte.

Ainsi, une ancienne assistante de direction m’explique qu’elle s’occupe des démarches administratives et de gestion courante d’auto-entrepreneurs de son réseau en tant que free-lance. Elle réalise des missions très similaires à celles qu’elle exerçait lorsqu’elle était salariée. Cependant, les personnes pour qui elle travaille aujourd’hui sont différentes de son ancien employeur, et même très disparates entre elles. Elle n’a pas pris le temps de réfléchir aux futurs clients qu’elle souhaite toucher parce qu’elle en a déjà quelques uns et qu’elle n’a pas eu besoin de chercher. Mais qu’en est-il le jour où elle devra en rechercher de nouveaux ? Comment compte-t-elle se faire connaître auprès de ces personnes ? Plus simplement avec qui souhaite-t-elle travailler ? A ce moment précis de notre conversation, elle n’était pas en mesure de répondre à ces questions. Cependant, en s’octroyant quelques heures dans sa semaine pour décrire son activité et le plan d’action à mettre en place, elle sera rapidement capable de le faire. Il n’est même pas impossible que de nouvelles idées de services lui viennent en tête.

Votre première stratégie arrive plutôt que nous ne le croyez

A l’instant même où naît une idée de business dans votre esprit, vous élaborez déjà votre première stratégie. Vous être stratège sans le savoir (ce n’est pas pour autant que cela vous assure la victoire systématique au Cluedo 🔍). Prenons le cas dans lequel vous n’avez pas encore créé votre société, cela sera sans doute plus parlant.

Développer stratégiquement son projet

Création

1️⃣. Vous avez constatez un besoin, manque dans un secteur, ou avez un objectif.

Par exemple : les propriétaires de chiens souhaiteraient avoir un «  dog sitter » dans votre région, il n’existe que très peu d’esthéticiennes intervenant à domicile, vous souhaitez offrir la possibilité à tous les collégiens de suivre des cours spécifiquement orientés dans le numérique…

2️⃣. De ce constat, va naître un concept, une idée.

Vous allez imaginer comment répondre à ce besoin.
Détaillons notre exemple : vous êtes fan de chien et lors de vos promenades quotidiennes avec chaussette (votre border collie 🐶), vous avez pu échanger avec d’autres propriétaires. Vous vous êtes aperçu que bon nombre d’entre eux vivaient mal le fait de laisser leur compagnon seul à la maison la journée lorsqu’ils travaillaient.

Stratégie

3️⃣. L’élaboration de vos premières stratégies commencent dès à présent.

Afin de lettre en place votre concept, vous allez avoir recours à des compétences (que ce soit les vôtre ou celles d’un tierce), des moyens et peut-être même des produits ou services.
Dans notre cas : vous avez toujours vécu avec des animaux, vous disposez ainsi d’une expérience animalière. Par ailleurs, vous avez suivi une formation d’auxiliaire vétérinaire. Vous avez donc les compétences pour proposer une offre de promenade quotidienne de chien. Il vous faut un véhicule ainsi que des harnais et de grandes laisses. Vous délimitez un périmètre d’action de 30 kilomètres.

Au travers de cette courte description de votre offre potentielle, vous venez déjà de faire un choix stratégique pour votre entreprise. En effet, en choisissant d’intervenir dans les 30 kilomètres autour de votre domicile, vous avez défini votre zone de chalandise. Vos recherches s’effectueront principalement sur ce secteur.

L’entrée en jeu du business plan

 

4️⃣. Vous prenez vos premières décisions en fonction de vos constations, aspirations, envies.

Il s’agit dorénavant d’en vérifier la cohérence et pertinence. Pour cela, vous allez sans doute avoir recours à différents outils 🧰 qui vont aideront à définir ces stratégies avec plus de précision. Mis bout à bout, les réflexions que vous allez menez pour votre concept formeront par la suite votre business plan.
Poursuivons avec notre exemple : grâce à l’étude de marché, et notamment à l’analyse concurrentielle, vous vous apercevez qu’il n’existe pas d’offre similaire. Mais vous notifiez que des chenils proposent aux propriétaires de garder leurs animaux le temps d’une journée. Contrairement à vous, ils ne se déplacent pas à domicile et n’offrent que des prestations à la journée. Cependant le besoin que ces chenils et vous comblez est le même : celui de savoir son animal de compagnie entre de bonnes mains. C’est donc une concurrence à ne pas négliger. Vous pouvez également réaliser une étude terrain qualitative* afin de mieux connaître les motivations ou freins de vos futurs clients pour faire appel à vos services.

 

5️⃣. Etapes par étapes, vous peaufinez les techniques à mettre en oeuvre pour atteindre vos objectifs.

Pour notre exemple : dans le but de répondre au mieux aux attentes de vos futurs clients que vous avez mis en lumière grâce à l’étude qualitative et afin de vous distinguer de la concurrence, vous affinez votre offre. Vous proposez aux propriétaires de chien de venir chercher leur chien chez eux, de les emmener dans la forêt la plus proche pour les balader le temps d’une demie-journée et ramener l’animal chez son propriétaire. Ce dernier n’a pas à se déplacer et sait que son chien a été occupé le temps d’une demie-journée dans les meilleures conditions.

Au fur et à mesure de l’avancée de la rédaction de votre entreprise, vous allez avoir une ligne directrice dans l’élaboration de vos stratégies. Le business plan peut-être vu comme un entonnoir. L’étude de marché étudie de nombreux facteurs, que vous définirez plus précisément dans les prochaines parties du document. Par conséquent, plus vous travaillez les techniques à mettre en oeuvre en amont, moins vous aurez de modifications à faire pour les parties à venir.

Analyse

6️⃣. L’interprétation des résultats

Après avoir défini et mis en place vos stratégies, un travail d’analyse doit se faire. En effet, les meilleurs pronostiques peuvent parfois être erronés car la réalité du terrain nous présente un scénario différent de celui qui était envisagé. Il vous faut donc agir en conséquence et revoir votre stratégie initiale afin de l’adapter aux nouvelles données.

Il est bien évidemment possible de lancer son entreprise sans avoir pris le temps de réfléchir en amont à une stratégie. Cependant, c’est le meilleur moyen pour avancer « au petit bonheur la chance ».

Même si cela fonctionne un temps, au premier grain de sable dans l’engrenage, il se peut que vous vous retrouviez…le nez dans le sable. Chaque entité est constitué de stratégies qui sont mises en place afin d’atteindre un but, des objectifs. En réfléchissant prenant le temps d’élaborer vos stratégies, vous gagnerez un temps précieux, sans avancer à tâtons dans votre projet. 

* Étude qualitative : étude permettant d’avoir plus de renseignements sur le comportement d’achat, motivations ou freins, attitudes d’un échantillon de vos (futurs) clients.
Vous pouvez retrouver cet outil de manière plus détaillé dans la fiche pratique de l’étude de marché.
Vous pouvez également recevoir gratuitement le glossaire pour retrouver plus de définitions marketing et comptables.

sem, leo. dictum at leo elementum eleifend Donec